Soins des tomates: pincer les gourmandes, tuteurs, etc. - 18. mai 2020

Elles sont enfin plantées, nos tomates! Il ne reste plus qu'à bien s'en occuper pour avoir une belle récolte! Mais à quoi faut-il faire attention?

Enlever les feuilles du bas

Sur toutes les tomates, les feuilles inférieures devraient être enlevées jusqu'à une hauteur d'environ 40 cm du sol. Pourquoi? En cas de pluie, il y aura moins d'éclaboussures sur les feuilles, ce qui réduit les infections de maladies fongiques. De plus, l'aération générale est aussi améliorée, ce qui réduit considérablement les risques de maladies.

"Pincer" les gourmandes: pourquoi?

Beaucoup de variétés de tomates forment des pousses latérales entre les feuilles et la tige principale. Comme leur nom l'indique, ces "gourmandes" utilisent beaucoup d'énergie, qui manquera aux fruits. Afin de diriger les flux d'énergie, on peut les "pincer".

ATTENTION: il faut pincer, donc casser les gourmandes, et non les couper au couteau. La raison: d'éventuelles maladies seraient transmises sur toutes les plantes par la lame du couteau.

Mais tout d'abord, il faut distinguer deux types de tomates: celles avec une croissance "déterminée", et celles avec une croissance "indéterminée", qui en théorie et dans les meilleures conditions pourraient pousser à l'infini. Vous trouverez un tableau comparatif de nos variétés sous ce lien.

Variétés déterminées

Beaucoup de jardiniers ne pincent pas leurs tomates déterminées, et la plante devient un peu plus volumineuse. Suivant la météo, on peut enlever certaines gourmandes afin de laisser passer plus de lumière et d'améliorer l'aération de la plante. Cela peut être un bon procédé lors d'un été froid et pluvieux.

Variétés indéterminées

Pour ces variétés, la plupart des gourmandes peuvent être pincées, comme nous le montrons dans notre vidéo. Mais attention, nous conseillons toujours de garder la première gourmande depuis le haut en "réserve". La raison: si la tige principale venait à se casser, cette gourmande permettra à la plante de continuer son développement.

Finalement, c'est un peu comme avec le bonsaï: chaque jardinier, chaque jardinière développe son style et ses préférences. Cela vaut la peine de tester plusieurs méthodes, afin de trouver votre style!

Paillage

Lorsqu'on plante les tomates, on pense souvent déjà à la récolte et non au paillage. Pourtant, cela en vaut la peine:

  • Evite un dessèchement trop rapide du sol
  • Le sol ne se réchauffe pas trop, ce qui évite du stress au racines et réduit les symptômes de "cul noir" sur les tomates
  • Moins de mauvaises herbes
  • Moins de maladies fongiques, car moins d'éclaboussures en cas de pluie
  • Améliore la composition du sol sur le long terme

Nous conseillons de la paille, des feuilles ou un paillage commercial en qualité bio, pour une épaisseur de 5-10 cm.

Arrosage

En cas de sécheresse, nous arrosons nos tomates quotidiennement. Attention de n'arroser que le sol et non les feuilles! Faites le test du doigt pour déterminer les besoins: la terre doit être humide et fraiche, mais jamais trempée.

Tuteurs

Attachez vos tomates à des tuteurs ou de solides ficelles, afin qu'elles se développent bien. Au printemps, pendant la phase de croissance, il faut les attacher 1-2 fois par semaine. Attention de ne pas attacher la tige principale trop serrée.