Soins des tomates - 01. juin 2021

Comment planter les tomates

Que l'on cultive soi-même ses plantons ou que l'on les achète: à partir de la mi-mai, on peut les planter à leur place dans le jardin, que ce soit en plein air ou en serre. Suivez ces quelques conseils pour qu'ils se développent bien:

Choisir le moment idéal

Vérifiez régulièrement l'état de vos plantons, cela est primordial:

  • Taille: plus une plante est grande, plus elle a besoin d'eau et de nutriments. Un pot peut vite devenir trop petit et freiner le bon développement de la plante
  • Racines: en tenant le plantons à l'envers, vous pouvez délicatement enlever le pot. Si les racines font plusieurs fois le tour de la motte de terre, cela indique un manque de place
  • Feuilles: si les feuilles sont mates ou qu'elles jaunissent et s'enroulent, un manque de nutriments peut être présent
  • Terreau: en général, du terreau commercial contient assez de nutriments pour 6-8 semaines. Au-delà de cela, un manque peut être présent.

Si plusieurs de ces symptômes sont présents, il faut rempoter la plante dans un pot plus volumineux, ou la planter au jardin, si les conditions le permettent.

Planifier vos plantations

  • Chaque plante a ses besoins. Vérifiez les indications sur le verso du sachet de graines
  • Calendrier: la plupart des plantons ne supportent pas le froid et ne se plantent qu'après la mi-mai
  • Vérifiez le bulletin météo: idéalement, ne choisissez une journée ni trop chaude, ni trop froide, avec un ciel couvert. Ainsi, vos plantons ne subiront pas de choc. Si une chute de température est annoncée, il est préférable de garder les plantons encore quelques jours au chaud. Les célèbres Saints de Glace (11-15 mai) sont une bonne indication: on ne plante pas les tomates avant.
  • Choisissez un endroit protégé dans votre jardin, la plupart de ces plantes n'aiment pas le vent, et apprécient un abri de la pluie (serre, toit).
  • Faites en sorte qu'un arrosage puisse être assuré pendant les prochains jours. Vos plantons doivent d'abord former de nouvelles racines pour être indépendants
  • Préparer le sol légèrement et ajouter du compost su nécessaire.

Planter

C'est le Jour J!

  • Creusez un trou au moins aussi grand que le pot. Les tomates peuvent être plantés assez profondément, des racines se développeront sur la partie enterrée de la tige.
  • Posez quelques bonnes poignées de feuilles d'orties au fond du trou, elles serviront d'engrais et renforceront la plante
  • Tenez le planton la tête en bas et retirez délicatement le pot. Attention à ne pas endommager les racines!
  • Posez le planton sur le fond du trou et remplissez jusqu'à la surface de terre
  • Appuyez légèrement
  • Assurez un arrosage adéquat pendant les prochains jours. S'il fait froid, couvrez le tout d'un non-tissé.


 

Soins de tomates

Les tomates apprécient l'ensoleillement et les températures estivales et commencent à produire de belles récoltes. Vérifiez régulièrement leur état et attachez-les à un tuteur si nécessaire. Afin de concentrer l'énergie de la plante sur la production de fruits, "pincez" les gourmands si nécessaire. 

Tuteurage des tomates

La tomate est une des plantes les plus appréciées au potager. Chaque plant de tomate donne une récolte abondante et, s’il est tuteuré, n’occupe pas beaucoup de place.

Le gain de place n’est cependant pas l’unique avantage du tuteurage:

  • Moins de maladies
    Sans tuteur, les plants de tomates restent couchés au sol et prennent un aspect buissonnant. Ces conditions sont idéales pour le mildiou de la tomate (Phytophthora infestans). Les spores de ce champignon survivent dans le sol et attaquent les feuilles des tomates dès qu’ils ont en l’occasion. Cette maladie entraîne la mort des plantes en l’espace de quelques jours. Grâce au tuteurage, le feuillage est moins en contact avec le sol, ce qui diminue le risque d’inoculation.
  • Des fruits de meilleure qualité
    Grâce au tuteurage, les feuilles sont plus espacées les unes des autres. Chaque feuille reçoit donc plus de soleil ce qui donne plus d’énergie à la plante. Cette énergie permet une meilleure croissance du plant en général, mais favorise aussi la formation de fruits d’un plus gros calibre et plus goûteux.

Comment tuteurer

Selon les techniques employées, le tuteurage peut être une tâche assez pénible, or ça ne doit pas l’être. La méthode Zollinger est efficace, permet d’optimiser l'ensoleillement, diminue le risque de blessures lors du tuteurage et garde les plantes saines.

Matériel (pour ~4 plants):

Mise en place:

  1. Plantez vos plants de tomates sur une ligne en laissant un espace de 60 à 80 cm entre chaque plant.
  2. Plantez deux bambous/piquets sur la même ligne que les tomates, en les espaçant de 1,5 m l’un de l’autre
  3. Placez le troisième bambou/piquet entre les deux autres et attachez le des deux côtés, par exemple à l’aide de la ficelle de tuteurage.
  4. Attachez une ficelle de tuteurage au bambou/piquet horizontal au-dessus de chaque plant de tomate. La ficelle doit atteindre le sol et encore avoir 20 centimètres de marge.
  5. Si vous utilisez les clips de fixation, placez un clip tout en bas de la plante et ensuite tous les 30 cm.
  6. Si vous n’utilisez pas les clips de fixation, faites un nœud autour du plant sous les premières vraies feuilles et enroulez ensuite la ficelle de tuteurage délicatement autour de la plante.
Soins des tomates
Soins des tomates

Combattre le "cul noir" ou dessèchement apical

En été, le dessèchement apical (ou "cul noir") peut se manifester chez vos tomates, surtout les variétés à gros fruits ou cultivées dans des pots. Ce n'est pas une maladie, mais un manque de calcium qui peut facilement être évité en suivant nos conseils. 

C'est frustrant et pas vraiment appétissant: les plantes paraissent vigoureuses et saines, mais soudain, les fruits commencent à pourrir. On oubli la belle récolte! Est-ce que c'est une champignon? Ou une bactérie qui sévit sur nos cultures?

Non, c'est le dessèchement apical, ou "cul noir". Très présent cette année, il est tout simplement dû à un manque en calcium. Les causes peuvent être un arrosage irrégulier, un pH trop bas ou un taux de sels trop élevés dans la terre. Avec la chaleur et la sécheresse de ces dernières semaines, les symptômes sont beaucoup plus fréquents, surtout pour les variétés à gros fruits comme les Roses de Berne ou les Cœur de Bœuf.

Comment combattre le dessèchement apical?

  • Arroser régulièrement, de préférence le soir ou tôt le matin
  • Donner un engrais riche en calcium, par exemple avec AminoCa
  • Culture en terrasse/balcon: éviter un réchauffement trop élevé du pot par le soleil en procurant de l'ombre. Ainsi, les racines seront moins stressées!
Soins des tomates

Photos: R. Allenspach