Pucerons: prévention et traitement - 28. mai 2019

Les pucerons font partie des nuisibles les plus communs au potager, et peuvent causer de considérables dégâts malgré leur petite taille et leur immobilité. Ils se multiplient rapidement, affaiblissent la plante et peuvent transmettre des maladies. Comment les reconnaitre et les combattre?

Reconnaitre

Souvent, on trouve de grandes colonies groupées près des tiges principales des plantes, mais les pucerons ne se limitent pas à cela.

Observez bien vos plantes et repérez d'éventuelles parties jaunies ou des petites bosses qui se forment sur les feuilles. Souvent, on trouve des pucerons cachés dessous.

Un autre indice est une substance collante qui recouvre certaines parties de la plante. Il s'agit des excréments des pucerons. Riches en sucre, ils favorisent les maladies fongiques et attirent les fourmis. Celles-ci s'en nourrissent et transportent activement les pucerons sur d'autres plantes, afin d'augmenter la "production".

Prévenir

Comme souvent, mieux vaut prévenir que guérir! En cultivant un jardin naturel, vous offrez un abri à une multitude d'auxiliaires bénéfiques, dont les ennemis naturels des pucerons, comme les coccinelles ou certaines guêpes parasitoïdes. Ainsi, les pucerons ne pourront pas se développer aussi rapidement.

Traiter

Si les dégâts sont déjà importants, il faut recouvrir à un traitement avec une solution à base de savon noir. Ce produit est inoffensif pour l'environnement, les animaux et les humains et agit en dissolvant la carapace de cire des pucerons. L'eau peut ensuite entrer par les pores respiratoires et les noyer.

Utilisez un savon noir naturel, de préférence liquide (par exemple Coop OecoPlan ou un produit similaire du magasin bio), et faites-en une solution à 5% avec de l'eau tiède (50ml de savon pour 1 litre de solution finale). Mouillez ensuite généreusement les colonies de pucerons avec un vaporisateur, en veillant à bien traiter aussi le dessous des feuilles.

Avec ce moyen très simple, vous pouvez entre autres traiter vos roses, tomates, courges et plantes d'intérieur.

ATTENTION: Attendez quelques jours avant la prochaine récolte, et lavez bien vos légumes avant de les consommer.

Pucerons: prévention et traitement